Essai : Ritchey Swiss Cross Disc, l’ultime Néo-Classique

Après l’avoir choisi comme l’un de nos coups de cœur 2016, voilà que j’ai appuyé sur la gâchette et fait l’achat d’un Ritchey Swiss Cross Disc pour la saison 2016. J’ai reçu le cadre (53cm) à la fin décembre et complété l’assemblage dans les semaines suivantes. Cadre en acier, freins hydrauliques, guidon traditionnel, transmission Ultegra 6800 et une variété de roues/pneus à adapter selon les circonstances ; ce vélo incorpore un bon mélange de nouveautés technologiques et d’éléments classiques. L’ultime Néo-classique.

Comme la plupart des propriétaires de vélo cyclocross, j’anticipe l’utiliser dans une variété ce circonstances ; que ce soit pour les balades d’aventure sur gravier, les pistes de vélo de montagne, lors des courses de cyclocross ou tout simplement pour me rendre au bureau. Ok, j’en conviens, ce n’est pas nécessaire d’utiliser ce genre de vélo pour se rendre au boulot mais c’est néanmoins très agréable! Sur papier et avec le bon choix de pneus, ce vélo convient parfaitement à toutes ces activités.

Depuis l’hiver, j’ai mis plus de 2000 km sur ce vélo et mes premières impressions/sensations sont excellentes. Le Swiss Cross de Ritchey s’adapte très bien aux divers terrains. Son cadre en acier et son long empattement permettent d’obtenir des sensations distinctes par rapport au vélo de route conventionnel, ce qui est apprécié. Équipé de Clément MSO (oui, ce cadre en acier peut accueillir des 40mm!), le Swiss Cross est très agile dans les terrains accidentés, même dans les pistes enneigées comme vous pouvez voir dans les clichés ci-bas.

Une versatilité grâce à un assemblage personnalisé.

En plus des caractéristiques intéressantes du Swiss Cross, sa versatilité est accentuée par le processus d’assemblage personnalisé (custom build). En choisissant soi-même chaque élément du vélo, on peut créer un heureux mélange convenant parfaitement aux diverses activités. Voici certaines des options choisies lors de l’assemblage qui favorise la versatilité du vélo et ainsi l’agrément de conduite selon la circonstance.

  • Pédalier : Bien qu’acceptable dans une variété de conditions, les pédaliers style cyclocross (36/46) ont une certaine limite. Pour une utilisation sur gravier ou encore sur route, un pédalier compact (50/34) est une excellente alternative. Plus de ‘’grosses’’ et de ‘’petites’’ vitesses. Pour le cyclocross, j’anticipe modifier le plateau double pour un plateau singulier Wolftooth (42t). J’en ai fait l’essai l’an dernier et j’ai bien aimé.
  • Casette et dérailleur arrière : Pour une utilisation dans les pistes de vélo de montagne, mieux vaut avoir une panoplie de vitesses. Pour cette raison, le Swiss Cross est équipé d’une cassette 11/32 et d’un dérailleur arrière à cage longue
  • Les freins : Les freins Shimano Hydraulique (RS685) sont tout simplement exceptionnels. Un freinage stable en toute condition (incluant l’hiver).  À noter que le Ritchey Swiss Cross accepte les disques de 140mm ou 160mm. Dans mon cas, j’ai opté pour les 160mm ce qui nécessite un adapteur sur la fourche avant.
  • Pneus: Comme mentionné précédemment, le Ritchey Swiss Cross accepte les pneus jusqu’à 40mm (38mm selon le manufacturier). Avec un tel espace, reste à choisir les pneus les mieux adaptés aux circonstances. Voici certaines suggestions de pneus/boyaux pour maximiser le plaisir selon les circonstances :
    • Randonnées sur gravelle : Compass BonJon 35mm tubeless : Un pneu volumineux, léger et ultra performant qui limite la résistance au roulement tout en accentuant le confort.
    • Trail : Clement MSO – 40mm.
    • Cyclocross : Selon les circonstances, entre Clément LAS, MXP ou PXD. Un duo PDX (avant) / MXP (arrière) me convient habituellement.
    • Vélo – boulot: Continental Gatorskin, 32mm : Robuste et capable de bien rouler dans une variété de circonstances, en route comme ailleurs.

Pour finir, le poids. L’acier ce n’est pas léger, mais ce n’est pas extrêmement lourd non-plus. La différence de poids au final est relativement petite et il est difficile à voir dans quelle circonstance le surplus de poids pourrait être nuisible à la performance. De plus, pour un vélo versatile, l’acier donne une certaine paix d’esprit comparativement au carbone.

IMG_9762

Je peux convenir que le Ritchey Swiss Cross répond adéquatement aux besoins de vélo tout usage. Il performe exceptionnellement bien dans une variété de circonstances. Avec sa versatilité accrue, il s’agit d’un excellent complément au vélo de route.

Sa géométrie (long empattement; haut boitier de pédalier) ; l’espace disponible aux pneus ; son look classique et la possibilité de choisir chaque pièce lors de l’assemblage en font, selon moi, une option unique et à considérer. Difficile de ne pas avoir le sourire sur une telle bécane.

ritchey 1

Pour plus de détails veuillez consulter le site du manufacturier Ritchey Logic (http://ritcheylogic.com/)

PY.

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s